CSM et PEDOPHILIE : Une ILLUSION DISCIPLINAIRE….

Association DEFENSE des CITOYENS/APS

3, allée de la Puisaye

92160 Antony

au Docteur Roland COUTANCEAU Psychiatre

22, rue de Châteaudun

92250 La Garenne Colombes

Objet : Examen psychiatrique JOUBREL                        Le 13.06.2004

Copie : M. le Garde des Sceaux, CSM large diffusion

Envoi par télécopie

Monsieur l’auxiliaire de justice,

Vous  pratiquez, dans des conditions qui nous paraissent contraires à la déontologie et à l’éthique de votre profession, des examens psychiatriques sur des personnes  placées en garde à vue accompagnées et menottées à votre  Centre Médical Psychiatrique, sis 22 rue de Châteaudun 92250 La Garenne Colombes, à la demande d’une autorité judiciaire qui attend de votre action des attestations de complaisance comme celle fournie, par exemple,  pour condamner notre adhérent M. NGOM PRISO Siegfried

Votre collègue MARTORELL qui exerce à Senlis , contre mon gré, a  pratiqué lors de ma garde à vue de + de 35 heures au commissariat d’Antony du 02.01.2003, à ce jour non encore élucidée, une analyse jamais communiquée par la justice après que j’ai subi des violences policières occasionnant 8 jours d’ITT sur une personne vulnérable invalide de 57 ans atteinte d’une leucémie.

Vous n’avez jamais répondu à nos courriers pour justifier de vos comportements mais vous avez un avis sur tout sauf sur vos propres pratiques.

Vous êtes inscrit, aux termes de l’article L 4111.1 du code de la santé publique, au Tableau de l’Ordre des médecins et vous êtes présenté :

« Psychiatre, psychanalyste
Ancien consultant au centre national d’observation de Fresnes
La Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine)
Le docteur COUTANCEAU est directeur du centre médico-psychologique pour adultes de la Garenne-Colombes. Il est responsable d’une consultation spécialisée de prise en charge de victimes et aussi d’auteurs de violences familiales et sexuelles. Il enseigne en psychiatrie et en psychologie légale. Psychanalyste et psychiatre, il est aussi expert auprès de la cour de cassation. Il pratique des thérapies individuelles, des thérapies de groupe, des entretiens de couples

Vous participez, dans le cadre de l’association française de criminologie, au cycle de conférence 2001 séance n° 4 du 24 avril et auteur de « l’expertise de pré-libération conditionnelle des agresseurs sexuels »,

Vous vous êtes présenté au Sénat : «  Je suis expert près des cours d’appel depuis plus de quinze ans. Je suis, depuis une dizaine d’années, psychiatre consultant au Centre national des prisons de Fresnes, un lieu où passent après assises tous ceux qui ont un reliquat de peine de plus de dix ans, et j’ai créé il y a quelques années une consultation en criminologie clinique et en psychiatrie-psychologie légale s’adressant d’abord aux victimes puis, à partir de 1991-1992, aux sujets transgressifs, en particulier aux délinquants sexuels.
Par ailleurs, j’ai participé à des travaux de commission qui sont cités dans le projet de loi, notamment ceux de la Commission Balier sur le traitement des agressions sexuelles. J’ai aussi été entendu, par la Commission Cartier et j’ai participé à la Commission sur l’expertise de pré libération conditionnelle avant la sortie de prison
.
Par l’intermédiaire de l’Association de psychiatrie et psychologie légale, dont je suis le président, nous avons un réseau, notamment, avec nos collègues francophones belges et canadiens qui s’occupent du même problème ».

Comme vous êtes peu soucieux de l’éthique et de nos légitimes demandes, d’autant plus qu’il y a lieu de vérifier la validité des examens psychiatriques lors d’une garde à vue après des violences policières sur des personnes vulnérables atteintes dans leur intégrité physique dans des conditions de détention, d’hygiène et psychologique pour le moins, nous semble t’il, incompatibles avec les conditions d’examens de la médecine psychiatrique…, nous vous avons cité dans une plainte avec constitution de partie civile  rendue immédiatement  irrecevable par la non moins médiatique et peu probe juge d’instruction Claude CHOQUET avec la complicité de la Doyenne COLIN signataire de l’appel des 104 magistrats en 1997 ce qui en dit long sur sa personnalité….vous qui en savez long sur le sujet.

Aujourd’hui, à la demande de sa caste, vous intervenez pour sauver le magistrat pédophile JOUBREL celui là même qui a requis contre moi en 1997 devant la 7ème chambre des appels correctionnels de Versailles une peine de prison d’1 mois pour avoir dit à  un flic “vous vous prenez pour STARKY”! N’en déduisez pas hâtivement qu’il s’agisse d’une rancœur de ma part psychologiquement atteint de….(merci de me communiquer votre analyse du 02.01.2003).

Morceaux choisis :

« C’est un homme qui a eu des problèmes de vie conjugale très importants. L’expert, M. Coutanceau l’explique très bien. Mais c’est un homme qui n’a donc absolument aucun trait de personnalité pédophile, M.Coutanceau, l’a dit clairement dans le dossier. Ni pervers, ni pédophile, aucun risque de passage à l’acte. Donc, c’est quelqu’un qui a été [sur l’Internet] par curiosité et a regardé parce qu’il avait une vie conjugale quasiment réduite à zéro. C’est ça la faute première. »

« C’est un comportement qui entraîne une sanction disciplinaire, c’est incontestable; mais ce que l’on va dire c’est que cet homme là ne mérite pas d’être chassé de la magistrature. La révocation ne s’impose au regard de ce comportement qui n’a eu lieu que dans l’intimité de la sphère privée. »

« Le nombre de photos que l’on a pu retrouver, c’est dix minutes de connexion sur la totalité. »

« Il a, à une reprise, échangé des photos. On est au mois de mai 2002. 0n ne dit pas que c’est rien. On ne conteste pas qu’il y ait une faute disciplinaire. On ne dit pas qu’il y a rien dans le dossier. On dit que l’on s’est trompé  de sujet. Les faits qui lui sont reprochés ne sont pas à la hauteur de la gravité qui avait été annoncée initialement dans ce dossier. »

« C’est ça qu’on veut dire. Donc il y a une faute mais on estime qu’au regard du parcours de cet homme qui est un  magistrat qui est totalement exemplaire sur le plan professionnel et qui a toujours donné satisfaction, qui a toujours été très bien noté, on peut lui laisser une chance de rester magistrat parce qua la faute à nos yeux n’interdit pas d’être magistrat. »

« Il y a une réelle disproportion entre les faits commis et la publicité que l’on fait autour de ce dossier. On se pose la question de savoir, un magistrat est un citoyen comme les autres et doit être jugé comme un citoyen lambda. »

Donc il y a une faute mais on estime qu’au regard du parcours de cet homme qui est un  magistrat qui est totalement exemplaire sur le plan professionnel et qui a toujours donné satisfaction, qui a toujours été très bien noté, on peut lui laisser une chance de rester magistrat parce qua la faute à nos yeux n’interdit pas d’être magistrat.

Votre intervention “télécommandée” fait de vous, en toutes occasions de cette nature, le fidèle allié de la délinquance de la magistrature et vous êtes à l’origine de nombreuses condamnations de citoyens, comme celles de M. NGOM PRISO Siegfried qui ne peuvent même pas avoir un recours dans notre République bananière.

C’est un devoir civique que de dénoncez vos pratiques destinées à la condamnation  d’innocents attendue par des magistrats “psychologiquement déstabilisé” ou des interventions aux profits exclusifs des magistrats délinquants sûrs de leur impunité qui perpétueront leurs exactions sur nos enfants et petits enfants….

Etrangement d’ailleurs, un autre de nos adhérents et notre association mettons en cause M. Yves BOT, alors Procureur de la République de Nanterre, dans une affaire de NECROPHILIE qu’il n’a pas voulu sanctionner s’agissant pourtant du viol, au funérarium de Nanterre, d’une jeune fille de 16 ans qui venait de se pendre. Nous en reparlerons….

Le Magistrat CONSTANTIN, violeur de 2 fillettes, a été sanctionné en “catimini” à 10 mois de prisons avec sursis et mise anticipée à la retraite l’abbé BISSET, pour les mêmes faits a écopé de 18 années fermes????

En 40 ans, le CSM aurait fait condamner seulement 4 magistrats, combien ont été innocentés et continuent à violer des fillettes? Vous êtes l’expert en matière d’agressions sexuelles n’est ce pas?

Le Président

Advertisements

Tags: ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: