Archive for the ‘B/C Verdi’ Category

Protestation internationale contre le harcèlement d’un policier français

September 20, 2009

Fondation Princesses de Croÿ & Massimo LancellottiLa Fondation Princesse de Croÿ et Massimo Lancellotti, les associations Werkgroep Morkhoven, Tevirepedo et leurs partenaires belges, français, italiens, roumains, anglais et néerlandais, protestent vivement les violences envers la famille du Brigadier Chef Verdi. Elles demandent instamment au Président Sarkozy de faire cesser un harcèlement scandaleux, qui a consisté dernièrement à terroriser une petite fille de 6 ans en pleine rue, à sa sortie de l’école.

La directrice de l’école Marie Curie de Mandelieu La Napoule a été prévenue du jour et de l’heure de la menace qui pesait sur son élève. Plutôt que d’appeler la police pour assurer la protection d’une enfant de 6 ans, elle a signifié à son père, Mr Verdi, avoir appris  « une somme d’informations accablantes » à son sujet et son intention de porter plainte contre lui, car elle n’appréciait pas son « ton ».  Les grands-parents de l’enfant ont été convoqués à la police, sachant qu’ils étaient absents lors de l’agression, d’où volonté d’intimider des personnes âgées.

Le Brigadier Chef Verdi est objet de  simulations d’erreurs judiciaires et administratives en série, depuis qu’il a exposé une affaire de pédophilie. Le mode opératoire des violences dont il est objet le présume témoin de faits en relation avec le réseau pédocriminel ZANDVOORT. Le Werkgroep Morkhoven, ONG belge qui expose l’industrialisation de photos de crime réels depuis 1988, a sollicité l’assistance de Mr Verdi, pour l’étude de l’implantation de ce réseau à la Côte d’Azur. 

L’union des organisations européennes prie le ministre de l’intérieur de remettre un peu d’ordre dans ses gendarmeries, en leur rappelant l’inviolabilité de la dignité de deux policiers, Messieurs Verdi père et fils, qui ont sacrifié leur vie à l’application de la loi, au service de la nation française.  La Princesse Jacqueline de Croÿ, ancienne directrice d’école insiste auprès du ministre de l’éducation nationale française, pour qu’il rappelle à la direction des écoles, leur devoir d’assurer la sécurité d’élèves menacés.

L’union rappelle au Garde des Sceaux, l’identification par analyse biométrique, d’un magistrat déculotté dans le fichier Zandvoort, que la décence élémentaire invite à mettre à la retraite et lui demander la courtoisie d’arrêter de dire des bêtises sur son site Internet.

Europe 2009 : Pas de Censure pour les Sites Pédophiles !

September 11, 2009

drapeaux-europe

Considérant que les enfants utilisent de plus en plus les nouvelles technologies et considérant qu’une partie de plus en plus importante de la vie sociale des enfants et des jeunes se passe en ligne, avec l’utilisation d’instruments de communication et de technologies avancées en constante évolution; considérant qu’en conséquence, l’Internet est de plus en plus utilisé par les délinquants sexuels avérés et potentiels pour préparer l’abus sexuel d’enfants, en particulier en recourant à la sollicitation à des fins sexuelles (“grooming”) et à la pédopornographie;

[Le parlement Européen] adresse au Conseil les recommandations suivantes :

  • criminalisation des fournisseurs de forums de discussions pédophiles ou de forums pédophiles sur Internet;
  • mesures visant à garantir que les États membres, dans le cadre d’une stratégie globale en matière de coopération diplomatique, administrative, juridique et policière internationale, agissent de façon appropriée en vue du retrait à la source de tout document illégal lié à l’exploitation des enfants, conférant ainsi aux victimes une protection maximale, et travaillent de concert avec les fournisseurs d’accès à Internet pour désactiver les sites web qui commettent régulièrement, ou font état de la possibilité de commettre, des infractions établies conformément à la décision-cadre;
  • soutien aux actions de la Commission visant à évaluer, conjointement avec les principaux émetteurs de cartes de crédit, la possibilité technique de fermer ou de bloquer de toute autre manière le système de paiement en ligne des sites internet impliqués dans la vente de matériel pédopornographique sur Internet; encouragement d’autres acteurs du monde économique, par exemple les banques, les bureaux de change, les fournisseurs d’accès à Internet et les moteurs de recherche, à participer activement aux activités de lutte contre la pédopornographie et contre toute autre forme d’exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales;
  • incitation des États membres à fournir aux parents des programmes faciles à gérer qui leur permettent de bloquer l’accès des enfants aux sites internet pornographiques;

Vous aurez certainement noté qu’il n’est à aucun moment question de censurer les sites pédophiles.

DETENTION ILLEGALE DE MARCEL VERVLOESEM : LIBERATION ATTENDUE !!!

September 7, 2009

MV-050908CET HOMME EST UN DETENU POLITIQUE BELGE

SA DETENTION ILLEGALE DURE DEPUIS LE 05/09/08

DANS DES CONDITIONS CARCERALES SCANDALEUSES

QUI TENDENT A TUER CET ENNEMI DE LA PEDOCRIMINALITE.

CYBERCRIMINALITE – Synthèse et Conseils au Colonel HUBERT.

September 7, 2009

medaille-OPJGM

La police du Net est embryonnaire
La police du Net française se résume à deux dispositifs. Le premier est une simple plate-forme nationale de signalement installée à Nanterre au sein de la Direction centrale de la police judiciaire. L’autre est basé à Rosny-sous-Bois. Il s’agit du Service technique de recherches judiciaires et de documentation (STRJD) qui abrite les fameux gendarmes du Net. Si ce service rassemble 260 personnes, seules 20 sont affectées à la division de lutte contre la cybercriminalité. Et ces vingt personnes ont beau être très compétentes en la matière et être affublées du titre impressionnant d’«enquêteurs N-Tech» (pour nouvelles technologies), elles ne restent pas moins impuissantes face au flot d’informations en tous genres qui circule sur la toile.
D’autant que l’essentiel de leur mission consiste à traquer les pédophiles : «Nous faisons de la recherche proactive pour tout ce qui concerne les atteintes aux mineurs et, en particulier, les images pédopornographiques et les prédateurs sur les forums, explique le patron du STRJD, le colonel Francis Hubert, Il peut aussi nous arriver de tomber sur des images plus ou moins dans le genre de celles qui ont précédé la fusillade en Finlande. Mais il faut être franc : l’appréciation qu’on peut faire de ce type d’images est très subjective…»

Vingt gendarmes pour des millions de pages Web
À l’exception de tout ce qui a trait à la pédophilie, la principale méthode des enquêteurs de la division de lutte contre la cybercriminalité repose donc en grande partie sur le hasard du surf sur la toile. Quand ce n’est pas le cas, c’est qu’ils ont été alertés par des internautes : «Nous disposons d’une adresse e-mail, judiciaire@gendarmerie.defense.gouv.fr. On reçoit peut-être une vingtaine de messages par jour. Systématiquement on répond à leurs auteurs. Quand on constate une pratique délictueuse, on traite le problème en engageant une action répressive.»
Vingt personnes pour scruter des millions de pages Web, on comprend que tous les débordements soient possibles. Un renforcement des équipes d’«enquêteurs N-Tech» pourrait peut-être améliorer les choses. Le colonel de gendarmerie Francis Hubert préfère expliquer laconiquement qu’une telle décision relève d’«un choix politique»

Sept heures de vidéos postées chaque minute
Etant donné que les forces de l’ordre peinent à le faire régner sur le Net, c’est plus certainement aux hébergeurs que revient la charge de vérifier ce qui est mis en ligne. Contactés Dailymotionet YouTube n’ont pas donné signe de vie (pas plus que Skyrock Blog — ex-Skyblog — qui reste la première plate-forme de sites personnels des ados français). Les hébergeurs de vidéos en ligne sont un peu gênés aux entournures : ne pouvant pas tout contrôler, ils comptent sur la vigilance des autres internautes, un système à l’efficacité pas vraiment redoutable.
En 2007, YouTube avait déjà hébergé les images d’un jeune Finlandais qui était ensuite passé à l’acte, abattant huit personnes à Tuusula au sud du pays. La société avait alors expliqué qu’un contrôle a priori des contenus était «quasiment impossible». Facile à comprendre : à l’époque, sept heures de vidéo étaient postées chaque minute sur le site.

Conseils au Colonel Francis HUBERT du B/C VERDI Patrice,

Mon Colonel, ou plutôt Monsieur HUBERT, car je suis devenu civil ou presque depuis 2006, j’ai dénoncé un réseau de pédophilie lié aux orphelins d’AUTEUIL et à la ville de CANNES donc c’est ennuyeux pour moi mais pas pour ma hiérarchie qui continue à faire son petit bout de chemin en toute impunité.

Je suis certain de la valeur morale de vos intentions et de votre détermination dans la lutte contre la cybercriminalité mais je suis un peu sceptique sur la méthode.

Les Faits :

Avec une CB, les Français pédophiles, qu’ils soient citoyens ou ministres, peuvent acheter des images pédophiles.

Le Secret Bancaire n’existe pas en matière de pédocriminalité.

Les FAI hébergent les sites pédophiles.

Les Solutions :

Si des entreprises criminelles n’avaient plus les autorisations par les banques pour vendre leurs saloperies et si les FAI étaient soumises à des amendes conséquentes en matière d’hébergement de ce type de site, on supprimerait le problème à sa source : l’ARGENT toujours l’ARGENT qui détruit tout sans aucune pitié même pas pour des enfants.

Je vous demande d’excuser mon langage car  j’ai été incarcéré en QHS pendant 44 jours à DRAGUIGNAN afin de prévenir la seule chose qu’ils auraient du prévoir : La dénonciation de L’hypocrisie de mon gouvernement et de ses  institutions judiciaires qui couvrent ou découvrent selon les personnes, des réseaux mafieux de pédocriminalité.

Dernier Conseil, Venez à CANNES, vous y trouverez certainement une ambiance propice à tous les délits ou crimes possibles et inimaginables.

PS : La gendarmerie avant l’affaire JAMBERT, je l’aimais bien.

La Police avant mon affaire, j’en faisais parti.

Maintenant, je suis un civil au service des civils qui luttent véritablement contre la pédocriminalité et qui sont traqués par des  systèmes judiciaires Européens arbitraires et totalement dévoyés par des Dirigeants Politiques complices  ou acteurs de ces réseaux.

Exemple : Détention Politique Arbitraire de Monsieur Marcel VERVLOESEM qui a dénoncé le réseau ZANDVOORT.

Personne ne peut être juge et partie à la fois !

Bonne Chance pour votre quête de la Justice et de la Vérité.

VERDI Patrice

NB : Vous connaissez certainement la ville d’OPIO, près de CANNES, j’y vais régulièrement avec ma femme et mes deux enfants et j’ai le flair d’un chien de chasse, vers le 1153 , dans une villa près du GOLF, j’ai aperçu plusieurs fois de jeunes gens handicapés mentaux ou moteurs entre cinq et dix , sortir d’un véhicule et entrés dans une villa, mais pour y faire quoi ?

Y aurait il un centre médico-éducatif dans le coin !

Je n’ai rien d’autre à déclarer, j’évite les gendarmeries et les commissariats car si j’étais abattu par inadvertance, même mort on continuerait à me dénigrer, alors vive les RG ou plutôt la DCRI.

A toutes fins utiles, pour servir et sauver les plus faibles de ces criminels impunis.

VIVE UNE FRANCE LIBRE ET PROFONDEMENT RESPECTUEUSE DES VALEURS DE JUSTICE ET DE DEMOCRATIE  !

LES FLICS DES RG préfèrent boire du VICHY!

September 6, 2009

ON VOUS PROTEGE, ENFIN ON VOUS SURVEILLE PLUS EXACTEMENT, ALORS ATTENTION POLICE !

Direction_des_RG

Les Renseignements généraux sont directement issus de toute une cohorte de commissaires spéciaux chargés sous l’Ancien régime de surveiller l’opinion.

Peu après la création en 1907 des Brigades du Tigre – qui devinrent la Police judiciaire – est créée par Célestin Hennion une Brigade des Renseignements généraux. La création d’un tel service s’inscrit dans un climat politique tendu, où la Troisième République fait l’objet de virulentes critiques de divers courants d’oppositions : des royalistesbonapartistes, desboulangistes, des anarchistes, ou encore divers courants révolutionnaires socialistes.

À l’arrivée du Front populaire, ce dernier veut centraliser encore davantage les services de renseignement français, et crée à ce titre en 1937 la Direction des services de renseignements généraux et de la police administrative, qui devient l’année suivante l’Inspection générale des services de renseignements généraux et de la police administrative. Mais un manque de financement met à mal les ambitions de ce nouveau service de renseignement.

L’instauration du Régime de Vichy, durant la Seconde Guerre mondiale, voit la réorganisation de la police, et la création, à partir des services des RG, des Brigades spéciales (BS), chargées de collaborer avec les diverses polices nazies (AbwehrGestapoKripoSipoSDGFP). Les Brigades spéciales sont spécialisées dans la traque aux « ennemis intérieurs », aux dissidents, aux prisonniers évadés, aux Juifs, et plus tard, aux réfractaires au Service du travail obligatoire (STO).

La fin de la Seconde Guerre mondiale voit la conservation du service de renseignement de la « vie politique, économique et sociale » du pays — avec la surveillance, entre autres, des hippodromes et des établissements de jeux, lieux par excellence où transite beaucoup d’argent.

Les années qui suivent la Seconde Guerre mondiale sont très tendues, avec le début de la Guerre froide, les conflits coloniaux, et surtout les violences issues de la Guerre d’Algérie — mais aussi, divers mouvements sociaux : ainsi, ceux de Mai 68.

Le service des RG a fusionné avec la Direction de la surveillance du territoire (DST) le 1er juillet 2008 pour devenir la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI). Environ 80 % du personnel a été affecté à ce nouveau service, la branche « courses et jeux » de la DCRG étant transférée à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) au sein d’un Service central des courses et jeux (SCCJ). Quant à la Préfecture de police de Paris, sa direction des Renseignements généraux (RGPP), historiquement très particulariste, est demeurée autonome par rapport à cette nouvelle Direction centrale du renseignement intérieur et s’est vue rebaptiser Direction du Renseignement de la Préfecture de Police (DR-PP).

JUSTICE : Le Juge d'Instruction n'existe plus depuis le 01/01/2001

September 1, 2009

Éléments de droit et de fait qui rapportent que l‘article 47 de la loi n° 2000-516 du 15 juin 2000 a supprimé la juridiction « juge d‘instruction » à effet du 1er janvier 2001 ;

Défaut d’habilitation de l’auteur de tous les actes de la procédure mentionnés comme ayant été rendus par le  citoyen qui se prétend « juge d’instruction au Tribunal de Grande Instance » depuis le 01.01.2001.

Aucun magistrat dans ce pays n’a voulu motivé en droit son rejet de l’évidence qui mettrait la république en danger qui adopte la politique de l’autruche en tentant de résoudre ce problème par une réforme de la justice en matière de juge d’instruction pour le supprimer sans faire son mea culpa d’erreurs judiciaires depuis le 01.01.2001.

L’hypocrisie permanente pour ne pas dire le mensonge qui entoure cette question, sur laquelle à ce jour aucun magistrat probe ne s’est encore prononcé trompant ainsi la confiance du Peuple français auquel il se réfère lorsqu’il rend la justice, n’a qu’un seul but l’exclure du débat par  une nouvelle  suppression du juge d’instruction prônée par des magistrats comme M. FENECH “Pour en finir avec le juge d’instruction”, lequel, à l’image de M. Jean François BURGELIN, auteur du “Procès de la Justice” s’enrichit de ce gros mensonge alors que tout initié en droit sait pertinemment que le juge d’instruction  est supprimé depuis le 01.01.2001.

Éléments de droit et de fait qui rapportent que l‘article 47 de la loi n° 2000-516 du 15 juin 2000 a supprimé la juridiction « juge d‘instruction » à effet du 1er janvier 2001 ;

Attendu que le défaut d’habilitation du citoyen qui dirige la procédure est un moyen d’ordre public qui emporte que toute partie est bien fondée à s’en prévaloir quand bien même ces irrégularités ne lui aurait pas porté préjudice.

Pourquoi la suppression du juge d’instruction le 1er janvier 2001

par l’article 47 de la loi n° 2000-516 du 15 juin 2000 est-elle gardée secrète par la « justice » et par les médias ?

En effet, il est irréfutable et irréfragable que l’article 47 de la loi n° 2000-516 du 15 juin 2000, en supprimant

« Il existe, dans chaque tribunal de grande instance, un ou plusieurs juge d‘instruction »

a supprimé le juge d’instruction, cela pour la raison suivante : alors que, en droit français, le premier des principes de l’État de Droit exige que toute autorité soit expressément instituée par un texte de loi qui mentionne que cette autorité existe, comme nulle disposition légale n’institue expressément le juge d’instruction indépendant ou rattaché à une autre juridiction que le Tribunal de grande instance, en supprimant

« Il existe, dans chaque tribunal de grande instance, un ou plusieurs juge d‘instruction »

l’article 47 de la loi n° 2000-516 du 15 juin 2000 a supprimé le juge d’instruction.

Et la suppression du juge d‘instruction rend évidemment illégal l’exercice des pouvoirs de  la compétence du juge d’instruction, la compétence du juge d’instruction ne pouvant subvenir au défaut d’institution du juge d’instruction, et pas davantage les dispositions qui déterminent l’organisation et le fonctionnement du juge d’instruction.

En France 65000 enfants maltraités par an ! 5500 enfants victimes d'abus sexuels !

September 1, 2009

Pédophilie

le thème de la pédophilie est à la mode, tout le monde en parle, les média, le monde politique s’y intéressent, les colloques et les séminaires sur ce thème se multiplient.

Pourtant, ce mot et tout ce qu’il recouvre a longtemps été tabou, personne n’osait même le prononcer, et beaucoup n’en connaissent pas le véritable sens, le confondant souvent avec pédérastie ou homosexualité.

Qui sont les pédophiles?

Ce sont des individus attirés sexuellement par les enfants pré-pubères et même parfois très jeunes.

Au mois d’août 1996, le congrès de Stockholm, en pleine actualité belge, a mis en lumière l’ampleur du problème dans le monde.

Qu’en est-il aujourd’hui?

– on estime à plus d’un million le nombre d’enfants enlevés, achetés, contraints à se prostituer,

– la pornographie infantile se répand sous forme de revues et de vidéos qui banalisent la pédophilie dans le monde entier, aidée par les nouveaux moyens de communication,

– le tourisme sexuel se développe en Asie, en Amérique latine, en Afrique, et aujourd’hui plus près de nous en Europe centrale, et en Europe de l’Est.

– des statistiques  montrent qu’un pédophile agresse une soixantaine d’enfants en moyenne dans sa vie, et souvent plus de 100.

En France:

– 65000 enfants maltraités par an,

– 5500 enfants victimes d’abus sexuels,

Ces chiffres sont des données officielles, mais combien y-en a-t-il véritablement?

D’où vient cette prise de conscience? Pourquoi nos élus se sont-ils penchés subitement sur ce problème que nous dénonçons, avec d’autres associations, depuis de nombreuses années sans être, il faut le reconnaître, véritablement écoutés?

Il ne faut pas se voiler la face, c’est grâce à un homme nommé Dutroux, cet été en Belgique, et au sacrifice de deux petites filles, Julie et Mélissa. Mais comprenons-nous bien, elles nous ont ouvert les yeux, mais ce sont les adultes, la société, qui les a sacrifiées au nom de l’obscurantisme, de la lâcheté, et certainement de la corruption.

N’avons-nous pas été tout d’abord révoltés par l’horreur de leur mort, mortes de faim dans leur prison, avant de prendre conscience de l’autre horreur, celle de la pédophilie et de ses trafics ignobles?

En France, l’opinion publique, bercée par les média et les pouvoirs publics, a voulu se rassurer en donnant en exemple les lois françaises permettant la condamnation de ces actes. S’il est vrai que notre système législatif est l’un des plus répressifs d’Europe, encore faut-il avoir la volonté de l’appliquer, de l’appliquer fermement, et de mettre davantage l’accent sur la prévention.

La pédophilie doit être considérée comme un crime grave et doit être sévèrement puni. Chacun doit en être bien conscient, la lutte contre la pédophilie est une priorité. Mais il est plus facile de voter des lois ou créer des structures que de changer les mentalités. Apprenons à écouter nos enfants et à ne plus mettre au ban de la société les courageuses petites victimes qui osent parler.

La protection des enfants doit passer avant toute autre considération.

En signant le 26 janvier 1990, la Convention Internationale des Droits de l’Enfantadoptée par l’ONU le 20 novembre 1989, la France, comme tous les pays européens, s’est engagée à le faire.

Tous les français, toutes les institutions, devraient aussi s’y engager.

——————————————————————————–

année dramatique pour les enfants, mais aussi année de la prise de conscience de l’importance et des ravages de la pédophilie, ce crime contre l’enfance. Partout dans le monde, et chez nous en France, des enfants sont victimes de la violence et de la perversité; un congrè de Stockholm a permis d’en prendre la véritable dimension.

une lueur d’espoir: la protection de l’enfance maltraitée est déclarée “Grande Cause Nationale”

Comme le rappelle le slogan de la grande cause nationale, nous sommes tous concernés. Tout le monde doit se mobiliser pour assurer la sécurité des enfants.

A côté de nous, des enfants souffrent, sont en danger, mais les voyons-nous?

——————————————————————————–

“Si tout le monde bouge, ça bougera”

L’enfant maltraité est “celui qui est victime de violences physiques, d’abus sexuels, de cruauté mentale, de négligences lourdes, ayant des conséquences graves sur son développement physique et psychologique”.

——————————————————————————–

Aide au familles

Cette année encore, les temps forts de l’association furent les rencontres entre les parents qui ont permis à chacun de se sentir moins isolé.

Réunion des parents dont l’assassin de l’enfant n’a pas encore été identifié. Echange sur le vécu des familles, élaboration des actions à entreprendre pour relancer les enquêtes.

Nous souhaitons que toute victime dont l’agresseur est passible de la cour d’assises puisse bénéficier d’une préparation semblable.

Lors de l’accompagnement de familles à un procès, ou malheureusement lors d’un nouvel assassinat ou d’une disparition d’enfant, nous avons été sollicités de nombreuse fois pour apporter notre témoignage dans la presse écrite, à la radio et à la télévision.

. Gardons-nous des excès

Les nombreuses affaires de pédophilie révélées ces derniers temps, la découverte des différents réseaux de ventes de cassettes pornographiques, la personnalité des personnes incriminées, ont de quoi inquiéter les parents que nous sommes.

Sachons donner à nos enfants les conseils de prudence élémentaires et apprenons leur à détecter et à éviter les situations à risque

Mais gardons-nous de leur communiquer notre angoisse et de développer chez eux une image trop négative du monde adulte. Sachons préserver leur enfance et leur innocence.

Soyons vigilants à tout ce qui se passe autour de nous,

Des petites victimes ont également à souffrir de nos certitudes nouvellement acquises : un agresseur sexuel répète ce qu’il a lui-même subi dans son enfance. Le pas est vite franchi pour soupçonner de gestes malveillants envers ses camarades un enfant ayant subi une agression, là où il ne s’agit que d’une banale bagarre entre copains chahuteurs. N’aggravons pas le traumatisme par notre attitude et faisons appel à notre bon sens.

S’il est vrai qu’un fort pourcentage d’agresseurs sexuels a subi des agressions dans son enfance (certains annoncent le chiffre de 60%), il est vrai aussi que dans leur grande majorité les enfants agressés ne deviennent pas à leur tour des agresseurs à l’âge adulte.

——————————————————————————–

D’autre part, l’association réclame la mise en place d’une politique globale de protection de l’enfant basée pour l’essentiel sur la prévention.

——————————————————————————–

Pédophilie

Depuis l’été dernier, le thème de la pédophilie est à la mode, tout le monde en parle, les média, le monde politique s’y intéressent, les colloques et les séminaires sur ce thème se multiplient.

Pourtant, ce mot et tout ce qu’il recouvre a longtemps été tabou, personne n’osait même le prononcer, et beaucoup n’en connaissent pas le véritable sens, le confondant souvent avec pédérastie ou homosexualité.

Qui sont les pédophiles?

Ce sont des individus attirés sexuellement par les enfants pré-pubères et même parfois très jeunes.

Au mois d’août 1996, le congrès de Stockholm, en pleine actualité belge, a mis en lumière l’ampleur du problème dans le monde.

Qu’en est-il aujourd’hui?

– on estime à plus d’un million le nombre d’enfants enlevés, achetés, contraints à se prostituer,

– la pornographie infantile se répand sous forme de revues et de vidéos qui banalisent la pédophilie dans le monde entier, aidée par les nouveaux moyens de communication,

– le tourisme sexuel se développe en Asie, en Amérique latine, en Afrique, et aujourd’hui plus près de nous en Europe centrale, et en Europe de l’Est.

– des statistiques canadiennes montrent qu’un pédophile agresse une soixantaine d’enfants en moyenne dans sa vie, et souvent plus de 100.

En France:

– 65000 enfants maltraités par an,

– 5500 enfants victimes d’abus sexuels,

Ces chiffres sont des données officielles, mais combien y-en a-t-il véritablement?

D’où vient cette prise de conscience? Pourquoi nos élus se sont-ils penchés subitement sur ce problème que nous dénonçons, avec d’autres associations, depuis de nombreuses années sans être, il faut le reconnaître, véritablement écoutés?

Il ne faut pas se voiler la face, c’est grâce à un homme nommé Dutroux, cet été en Belgique, et au sacrifice de deux petites filles, Julie et Mélissa. Mais comprenons-nous bien, elles nous ont ouvert les yeux, mais ce sont les adultes, la société, qui les a sacrifiées au nom de l’obscurantisme, de la lâcheté, et certainement de la corruption.

N’avons-nous pas été tout d’abord révoltés par l’horreur de leur mort, mortes de faim dans leur prison, avant de prendre conscience de l’autre horreur, celle de la pédophilie et de ses trafics ignobles?

En France, l’opinion publique, bercée par les média et les pouvoirs publics, a voulu se rassurer en donnant en exemple les lois françaises permettant la condamnation de ces actes. S’il est vrai que notre système législatif est l’un des plus répressifs d’Europe, encore faut-il avoir la volonté de l’appliquer, de l’appliquer fermement, et de mettre davantage l’accent sur la prévention.

La pédophilie doit être considérée comme un crime grave et doit être sévèrement puni. Chacun doit en être bien conscient, la lutte contre la pédophilie est une priorité. Mais il est plus facile de voter des lois ou créer des structures que de changer les mentalités. Apprenons à écouter nos enfants et à ne plus mettre au ban de la société les courageuses petites victimes qui osent parler.

La protection des enfants doit passer avant toute autre considération.

En signant le 26 janvier 1990, la Convention Internationale des Droits de l’Enfant adoptée par l’ONU le 20 novembre 1989, la France, comme tous les pays européens, s’est engagée à le faire.

Tous les français, toutes les institutions, devraient aussi s’y engager.

——————————————————————————–

TABOU

Soumission à des pulsions… délinquants sexuels… expression infantile… tendance archaïque naturelle… amour… haine… TABOU… corps sali… enfant déstructuré… crime… pédophilie… culture… interdits… inceste… loi du silence… TABOU… soins… sanctions… TABOU

“- une fille sur 8 et un garçon sur 10 sont victimes d’un abus sexuel avant l’âge de 18 ans,

– une fille sur 25 et un garçon sur 33 déclarent avoir subi un viol ou un inceste,

– un agresseur sur deux est un ami ou une connaissance de la famille,

– 8 fois sur 10 l’enfant est victime d’abus sexuels répétés…

(extraits de Recherche: dossier technique du Ministère de la Solidarité, de la Santé et de la Protection Sociale)

Certains affirment que ces chiffres sont passablement majorés, voire farfelus!

D’autres, dont je suis, pensent qu’ils ne reflètent malheureusement qu’une infime partie de la réalité… le haut de l’iceberg en quelque sorte.

Des interdits de tout genre, psychologiques, culturels, institutionnels, empêchent encore trop souvent la révélation d’agressions de cette nature.

La déviance sexuelle interroge chacun d’entre nous au plus profond de ce moi intime.

Combien sont ceux qui magistrats, avocats,, experts, médecins, policiers, amis ou membres de la famille de la victime n’osent croire à la véracité des dires, et préfèrent nier la parole de l’enfant tant ils sont troublés, tant leurs convictions personnelles et leurs principes sont ébranlés.

A côté des enfants victimes, si fragilisés, si malmenés, relégués à la place d’un objet, il y a aussi les femmes objets, les vieillards objet, les handicapés objet, qui l’espace d’un moment ou bien pendant de longues années ne sont plus appréhendés que comme corps à user, à abuser, à souiller, un corps sali, blessé, cassé à vie.

“Je suis mort”, disait un jeune de 20 ans qui avait été violé depuis l’âge de 4 ans à l’âge de 14 ans à chaque vacances par un directeur de colonie.

Phénomène de société?… Aujourd’hui, je ne sais que répondre, mais le fait est là.

Et puis il y a les abuseurs. Ceux qui nient malgré la multiplicité des preuves, utilisant tous les moyens: pressions, menaces, plaintes, notoriété… pour que Justice ne soit pas rendue. Ceux-là m’effraient.

Ils bénéficient trop souvent de non-lieu, ou de peines de principe, et nous savons que le nombre de leurs victimes ne fera qu’augmenter.

Et puis il y a ceux qui avouent et qui supplient très souvent pour que quelque chose soit fait pour qu’ils ne récidivent pas à leur sortie de prison.

Vaste problème, vaste débat que celui qui touche à la fois à la Justice et à l’éthique, à la liberté individuelle et au respect d’autrui.

Liste des sites Antipedophilie : blogs, forums, sites, portails et plus encore…

August 29, 2009

Fondation Princesses de Croÿ et Massimo Lancellotti

L’UNION FAIT LA FORCE

http://droitfondamental.eu/


“SAUVONS Monsieur Marcel VERVLOESEM de l’Injustice BELGE”

et

“Dénonçons les PEDOPHILES”


http://nonprevu.politicien.fr/

http://nonprevu06.unblog.fr/

http://www.grindtv.com/profile/nonprevu/

http://nonprevu06.kazeo.com/

http://nonprevu.centerblog.net/

http://nonprevu.blog.fr/

http://nonprevu.skynetblogs.be/

http://pedophilie-a-cannes.novoblog.com/

http://stopedo.blogvie.com/

http://nonprevu.kazeo.com/

http://stopedo.eklablog.com/

http://sermentpv.skynetblogs.be/

http://stopedo.kazeo.com/

http://pedophilie.bloguez.com/

http://nonprevupv.eklablog.com/

http://pedophilie06.canalblog.com/

http://nonprevu.eklablog.com/

http://nonprevu.6mablog.com/

http://verdi-stop-pedophilie.skynetblogs.be/

http://nonprevu-bb-dri-cannes.blogspot.com/

http://pedophilie-cannoise-lachete.blogspot.com/

http://pedophilie-cannoise-francaise.blogspot.com/

http://pedophilie-cannes-pv.blogspot.com/

http://pedophilie-cannes.blogspot.com/

http://pedostop.kazeo.com/

http://pedophilie-a-cannes.novoblog.com/


  • Liste non exhaustive, malheureusement…..


Lettre de Soutien à Monsieur Marcel VERVLOESEM

August 28, 2009

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Objet  : LUTTE CONTRE LA PEDOCRIMINALITE ET SES RESEAUX POLITIQUES

DESTINATAIRE :

Monsieur Marcel VERVLOESEM

Lettre de soutien

Envers un collègue Enquêteur

Détenu Arbitrairement

par le Pouvoir Politique BELGE.

EXPEDITEUR :

Patrice VERDI

B/C de Police Municipale

MATRICULE N° : 096632

06400 CANNES

Monsieur VERDI Patrice Cannes le 26/09/09

à

Monsieur Marcel VERVLOESEM

C/O : GEVANGENIS TURNHOUT

WEZENSTRAAT, 1

2300 TURNHOUT BELGIQUE

Monsieur,

J’ai l’honneur de vous écrire afin de vous exprimer clairement mon soutien moral ainsi que ma volonté de vous faire sortir au plus vite de prison afin que des soins appropriés vous soient prodigués.

J’ai de l’admiration pour votre courage dans le fait de dénoncer des affaires d’Etat, ce qui représente un lien indestructible entre nos personnalités fortes et honnêtes car je dénonce un réseau de pédophilie qui lie la ville de CANNES au scandale des orphelins d’auteuil couvert par le gouvernement Français et ses institutions de lâches et de pervers qui se cooptent dans une volonté de destruction morale et physique des personnes faibles ou fragiles à l’image de tous ces enfants maltraités et tués par des pédophiles parfois récidivistes totalement protégés par les

services de Police qui ne souhaitent pas connaître nos péripéties car de toute évidence, ces rebuts se rasent tous les matins sans miroir chez eux.

Sachez, mon ami, si je peux user de ce terme familier, que le destin d’un homme est tracé, la vie n’est finalement

qu’une illusion.

Le destin donc de beaucoup de pédophiles sera celui que je leur réserve désormais car la peur naît d’un réflexe pavlovien qu’il faut combattre comme une maladie donc si vous vous focalisez sur le fait que vos ennuis sont proportionnels à leur échec, soyez heureux car ils ont déjà perdu la partie grâce aux nombreuses actions des membres de la fondation WERKGROEP MORKHOVEN dont vous êtes et restez l’un des piliers essentiels à cette noble cause qui nous est commune.

Je tiens à vous préciser que nos destins sont exceptionnels, car nous ne serons jamais des victimes, nous ne sommes, ni fragiles, ni idiots et nous connaissons les techniques des ces ordures bardés de décoration et que tout le monde salue pour le moment avant de les conspuer prochainement car je vais dénoncer votre incarcération de façon efficace et de manière totalement exponentielle.

Je vous prie de croire Monsieur Marcel VERVLOESEM dans le fait que l’intelligence qui fait jaillir l’humanité ne cèdera jamais face à la violence d’ETAT qui vous est infligée par tous ces lâches.

A bientôt, nous sommes tous à vos côtés 24h/24h et 7J/7J.

VERDI Patrice

PS : J’espère pouvoir vous rencontrer un jour prochain afin que nous puissions partager de l’amitié et de la coopération pour notre lutte qui n’est certainement pas utopique, à l’image des actions menées par la merveilleuse Princesse de CROY qui a accepté de mettre en ligne mon histoire de réseau de pédophilie à CANNES qui commence à gêner tous ces intouchables qui ne le seront bientôt plus et dont votre disparition ou la mienne serait certainement plus un problème qu’un soulagement car un mythe reste indubitablement et pour toujours, éternel.

Un Procès Verbal Social

August 28, 2009

pvsocial-060998-nicematin